MEDAM is the sister website of MEDAMP, the observatory of the protection of biodiversity : www.medamp.org
Any quotation or use of elements of this data management system should be mentioned as "MEDAM Université Côte d'Azur CNRS ECOSEAS"

Taux de destruction irréversible des petits fonds par les aménagements gagnés sur la mer (SOURCE)

Si le taux de destruction irréversible des petits fonds par les aménagements gagnés sur la mer d’artificialisation de l’ensemble des côtes françaises de la Méditerranée n’est que de [FRANCE_Taux_destruct_0_10]% entre 0 et -10 m, [FRANCE_Taux_destruct_10_20]% entre -10 m et -20 m et [FRANCE_Taux_destruct_0_20]% entre 0 et -20 m, de grandes différences se constatent selon les régions :

- Côtes continentales françaises de la Méditerranée (Languedoc Roussillon + Provence-Alpes-Côte d’Azur sans Monaco, sans étang de Berre) :
entre 0 et -10 m : [PACA_LR_Taux_destruct_0_10]%,
entre -10 m et -20 m : [PACA_LR_Taux_destruct_10_20]%,
entre 0 et -20 m : [PACA_LR_Taux_destruct_0_20]%.

+ Dont : côtes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (sans Monaco, sans étang de Berre)
entre 0 et -10 m : [PACA_Taux_destruct_0_10]%,
entre -10 m et -20 m : [PACA_Taux_destruct_10_20]%,
entre 0 et -20 m : [PACA_Taux_destruct_0_20]%.

+ Dont : côtes de la région Languedoc Roussillon
entre 0 et -10 m : [LR_Taux_destruct_0_10]%,
entre -10 m et -20 m : [LR_Taux_destruct_10_20]%,
entre 0 et -20 m : [LR_Taux_destruct_0_20]%.

- Côtes de Corse :
entre 0 et -10 m : [CORSE_Taux_destruct_0_10]%,
entre -10 m et -20 m : [CORSE_Taux_destruct_10_20]%,
entre 0 et -20 m : [CORSE_Taux_destruct_0_20]%.

- Principauté de Monaco
entre 0 et -10 m : [MONACO_Taux_destruct_0_10]%,
entre -10 m et -20 m : [MONACO_Taux_destruct_10_20]%,
entre 0 et -20 m : [MONACO_Taux_destruct_0_20]%.

- Etang de Berre
entre 0 et -10 m : [BERRE_Taux_destruct_0_10]%,
entre -10 m et -20 m : [BERRE_Taux_destruct_10_20]%,
entre 0 et -20 m : [BERRE_Taux_destruct_0_20]%.

Le département des Alpes-Maritimes (sans Monaco) est le plus impacté :
entre 0 et -10 m : [AM_Taux_destruct_0_10]%,
entre -10 m et -20 m : [AM_Taux_destruct_10_20]%,
entre 0 et -20 m : [AM_Taux_destruct_0_20]%.

La côte rocheuse située entre Menton et Martigues (Département des Alpes-Maritimes + Monaco + département du Var + est du département des Bouches du Rhône) est particulièrement touchée :
entre 0 et -10 m : [AM_VAR_BDR_Taux_destruct_0_10]%,
entre -10 m et -20 m : [AM_VAR_BDR_Taux_destruct_10_20]%,
entre 0 et -20 m : [AM_VAR_BDR_Taux_destruct_0_20]%.

L’emprise des aménagements sur les petits fonds est considérable par le cumul des surfaces occupées et l’exigüité des petits fonds initiaux. Les 5282 hectares couverts ou endigués sont autant de surfaces d’habitats dégradés ou détruits à jamais. De ce fait, il convient de considérer l’impact global des aménagements construits sur la mer comme le principal impact anthropique sur la biodiversité marine de la frange littorale des côtes françaises de la Méditerranée. Il devance d’un facteur 50 les dégradations cumulées observées devant l’ensemble des rejets urbains ou industriels entre 0 et -20 m de toutes les côtes françaises de la Méditerranée (en tenant compte des zones où plus de 50% des espèces naturelles ont disparu au droit de ces rejets). Ces zones sévèrement dégradées par les rejets urbains sont localisées essentiellement devant les émissaires déversant en surface les eaux usées de l’agglomération marseillaise (calanque de Cortiou) et de celle de Toulon (Cap Sicié). Mais ces deux mégapoles sont maintenant équipées de stations d’épuration de plus en plus performantes de telle sorte que la recolonisation des zones très dégradées par le passé (moins de 75 ha au total devant ces deux sites) est en cours.

De par leur caractère irréversible les destructions induites par les aménagements gagnés sur la mer représentent la principale cause de l’appauvrissement qualitatif et quantitatif des espèces marines littorales de l’ensemble des côtes françaises de la Méditerranée, bien avant les pollutions chimiques ou bactériologiques réversibles, bien avant l’appauvrissement temporaire des richesses halieutiques par une pression de pêche encore trop incontrôlée.

PHOTOS

An image data base has been developed in order to present visually the changes in the coastline at the sites of reclamation redevelopment schemes.

 

1627 photographs are available at this site, with ongoing updating of the image bank. The photographs may be recent or more historical (views of the coast prior to reclamation have been sought). Some are photographs taken from the air others at ground level (sea or land).

 

The images made available are of low resolution. The photographers are cited and may in some cases be contacted by e-mail (list of photographers). Any new photos or similar documents are welcome: contact us to upload them ! (aims, procedure, conditions)

 

img1 mini

img2 mini

img3 mini
img4 mini

CARTOGRAPHY

Access the cartographical data base to view the contour lines of all the reclamations and the contours of all the bathymetric and administrative limits.

RECLAMATION SCHEMES

Access data on the characteristics, description, year of redevelopment, illustrations and localisation of each reclamation > 100 m².

HISTORICAL RECORD AND PATTERNS OF PROGRESSION

Access the historical record data base: the construction of each structure or part of a structure has been dated. This data provides the basis for showing on bar charts the progression over time of reclamations and their impact on the basis of administrative units (country, region, county ( département), municipal and rural district (commune) or ECD water mass).

THE RECORD

For all French Mediterranean coasts (excluding Monaco and the Etang de Berre) (see ‘details’ for noteworthy regional or more local particularities).


MEDAM Inventory :

Original coastline : 2 062 km (> see details)

Surface area of shallow water bottoms prior to any reclamation (> see details) :

Between 0 and -10 m : 80 723 ha soit 807 km²

Between -10 m and -20 m : 88 046 ha soit 880 km²

Between 0 and -20 m : 168 769 ha soit 1 688 km²
Between -20 and -50 m : 330 030 ha soit 3 300 km²

 

Number of reclamations (>100 m²) : 1 050 (> see details)

 

Coastline ‘artificialised’ by reclamation : 223.02 km (> see details)

Surface areas reclaimed by these redevelopments (> see details) :

Between 0 et -10 m : 4 226.13 ha

Between -10 m et -20 m : 903.70 ha

Between 0 et -20 m : 5 129.83 ha

 

MEDAM Impacts :

Rate of ‘artificialisation’ of coastline (linear) : 12.27 % (> see details)

Rate of irreversible destruction of shallow water bottoms by reclamation (> see details) :

Between 0 et -10 m : 5.24 % 

Between -10 m et -20 m : 1.03 % 

Between 0 et -20 m : 3.04 %

 

Progression :
A step in the right direction: a clear slowing down of reclamation from 1985  (> see details).

11,11