Linéaire artificialisé par les aménagements gagnés sur la mer

Le cumul du linéaire du trait de côte sous forme d’amoncellement de blocs rocheux, de tétrapodes en béton ou de murs en béton (274.23 km pour l’ensemble des côtes françaises de la Méditerranée, hors Monaco et Berre) est très inégal selon les régions.

En effet, ce linéaire naturel (initial) artificialisé s’élève, pour toutes les côtes continentales françaises de la Méditerranée (hors Monaco et Berre), à 252.68 km (= PACA sans Berre + Languedoc Roussillon), dont :

 - 208.50 km pour les côtes de Provence-Alpes-Côte d’Azur (sans Monaco et sans Berre),

 - 44.18 km pour les côtes du Languedoc Roussillon.

Il est de 21.56 km pour les côtes de la Corse.

Pour Monaco nous avons distingué 4.51 km de littoral artificialisé par des aménagements gagnés sur la mer et pour Berre 43.47 km.

Le linéaire artificialisé par les aménagements gagnés sur la mer par département, par commune ou par masse d’eau DCE est disponible dans les « données chiffrées ».

Le linéaire artificialisé par chaque aménagement est donné dans « aménagements ».